Infographies par quartier

(état des lieux - pistes de réflexions)

Potentiel pour un meilleur transfert du champ expert à la sphère citoyenne...

L'analyse spatiale présente de nombreux avantages pour les processus d'aménagement participatifs à Alger. L'outil visuel permet de simplifier l'information pour les usagers. C'est un outil de plus en plus utilisé dans plusieurs villes depuis les années 1990, que ce soit dans le champ des transports, de la cartographie participative ou des processus décisionnels. On peut penser à juste titre à l'étude de Harris (Harris et al., 1995) sur le rôle des SIG dans les processus d'aménagement participatifs lors de la période de reconstruction de l'Afrique du Sud post-apartheid. 

Ce tournant numérique redéfinit notre rapport à Alger. L'usage naissant de technologies et outils empruntés aux SIG et au crowdfunding ouvre un champ nouveau pour une gouvernance urbaine ancrée dans le local (Bacqué, 2013) et dans le placemaking collaboratif (Healey, 1998). Les nouvelles cartographies de territoire urbain et les réorganisations de hiérarchies du pouvoir urbain qui peuvent en découler méritent d'être définies.

... Freiné par le manque d'impact de ces outils dans le processus décisionnel

Le problème, c'est que le recours aux SIG présente des limites encore difficiles à résorber : l'accès à l'outil technologique peut creuser les inégalités sociales existantes plus qu'il ne les atténue. L'accès à l'outil Internet pour les populations à faible revenu ou isolées est par exemple difficile à résoudre. En outre, l'outil technologique doit s'inscrire dans un contexte institutionnel existant : l'équilibre des intérêts politiques, la pression des élus locaux, le manque de fonds, infrastructures et techniciens SIG dans les organismes de gestion urbaine à Alger sont un frein à l'essor du SIG participatif. On préfère aussi approcher ces outils avec un regard critique, car après tout, certains recours aux outils SIG font en réalité passer une gestion très centralisée pour un processus participatif. Si l'outil SIG porte en germe des possibilités d'empowerment et la structuration d'un savoir urbain vernaculaire à Alger, il convient encore de distinguer qui bénéficierait de cet empowerment et dans quel contexte institutionnel cet outil se développee. Cette fabrique numérique d'Alger servirait-elle entièrement tous les usagers et résidents, sur le même pied d'égalité ? Annoncerait-elle l'avènement de la ville pour tous, ou contribuerait-elle au contraire à creuser des fractures territoriales et sociales?

En somme, un outil qui doit accompagner une réforme plus profonde des processus de gouvernance et d'urbanisme

Si l'outil SIG est à présent largement utilisé par les institutions locales de planification urbaine, celles-ci le considèrent encore comme un outil annexe, quelquefois utilisé trop superficiellement ou de manière détournée. Il faut donc que le recours à l'analyse spatiale soit accompagné d'une redéfinition plus profonde de l'approche centralisée classique, encore trop enracinée dans les pratiques d'aménagement urbain à Alger.

Cela étant dit, voici quelques plateformes de données en accès libre constituant un point de départ, pour nous et pour celles et ceux qui travaillent sur ces questions. N'hésitez pas à nous faire part d'autres références pertinentes afin d'alimenter cette liste d'outils : informations en temps réel et plateformes de web GIS sur le réseau de transports en commun, répertoires géolocalisés de cas de dégradation des espaces publics, etc.

FICHIERS RASTER & VECTORIELS
OPEN DATA I
DONNÉES STATS OFFICIELLES
DONNÉES STATS THÉMATIQUES : FEMMES
RECENSEMENT - RAPPORTS SCIENTIFIQUES
OPEN DATA II
INFOGRAPHIES
THÉMATIQUES :
CULTURE

© 2023 by Odam Lviran. Proudly created with Wix.com.

  • facebook-square
  • Flickr Black Square
  • Twitter Square
  • Pinterest Black Square